Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Yann Leray

"Je suis Nicolas Flamel l’Alchimiste. Comme tu peux le voir de part les traces que j’ai laissé sur mon chemin avant de « m’envoler », ainsi que de part les témoignages à mon sujet, je pratiquais l’art de l’Alchimie. Lorsque quelqu’un est attiré par cette « matière » occulte pour les profanes, il est bien souvent perdu par un jargon incompréhensible aux non initiés. En effet, l’alchimie n’est pas vouée à être imposée à tous comme une vérité. Tant que votre monde n’est pas prêt à entendre elle restera une discipline occulte… Faisant fuir les curieux, effrayés par leurs croyances sur l’occulte, et perdant les plus téméraires dans une infinité d’informations incompréhensibles aux sujet de chimie des matériaux et autres références cosmiques. Comme je vous le disais plus tôt, l’alchimie ne peut être dévoilée, tout simplement car les textes qui traitent d’alchimie ne dissimulent rien du tout pour un lecteur avisé. Ils sont accessibles à partir d’un certain seuil de conscience. Voilà ce qui est tout à fait logique puisque l’alchimie invite les hommes à s’élever en conscience, en travaillant la matière dense pour l’alléger. Elle traite principalement de transmutation d’énergies denses en énergies de lumière. Rappelez vous, elle permet de transformer le plomb en or. Si vous vous intéressez à l’alchimie pour ce qu’elle est réellement, vous vous apercevrez qu’elle invite l’être humain à réfléchir sur sa condition, à comprendre qu’il est constitué d’énergies plus ou moins denses qui suivent l’évolution de sa conscience. A partir de là l’alchimiste comprend qu’il ne doit pas renier la matière pour accéder au monde de l’Esprit mais accepter celle-ci. Apprendre à la travailler, afin de transcender sa condition humaine et tendre vers son Soi Divin: l’or que tout être possède en son cœur. J’étais donc un alchimiste en mon temps. Un pèlerin de plus sur les chemins de la réalisation de Soi. J’ai appris à voir le monde tel qu’il est réellement: magique. Ce monde, bien qu’en proie à des forces aux sombres desseins, est néanmoins magique pour l’être qui comprend comment utiliser son pouvoir intérieur. Le cœur détient le potentiel créateur des dieux. Le cœur est l’outil de libération de l’être de sa condition humaine. Le cœur peut transformer l’humain en expression du divin, et cela est possible au cours d’une vie terrestre. Beaucoup d’êtres sont venus montrer cette voie de libération par l’Alchimie. Ils étaient, comme moi-même, venus s’incarner temporairement, se libérer et laisser des traces, afin que d’autres se libèrent à leur tour. Si vous lisez ce message, il y a de fortes chances que vous soyez vous aussi en quête de cette liberté. Arpentez le chemin, n’ayez pas peur, ne vous laissez pas impressionner par les obstacles qui se dresseront sur votre route. L’alchimie requiert la persévérance. Transcender la matière implique l’acceptation de soi. Vous devrez faire face à vos blessures, à vos blocages, à vos peurs, afin de les transcender. Vous ne pouvez pas évoluer si vous considérez déjà être lumineux, libérés, ou en pleine conscience. Ceci n’arrive qu’au terme d’un long travail personnel lors duquel les pièges de l’égo devront être déjoués, les blocages libérés et les peurs transcendées. Dans votre littérature, dans l’histoire de l’art, dans les sciences et même dans les œuvres les plus modernes que sont certains films, il y a des messages laissés volontairement par d’autres alchimistes qui empruntèrent ou arpentent encore le chemin de la libération. Je citerai Platon, De Vinci, Victor Hugo, Nicolas Poussin, Jean Cocteau, Nicolas Tesla, etc. Nous étions et sommes encore très nombreux. Un alchimiste n’impose pas sa vision, il transmet des vérités qui parlent à certains et pas à d’autres. Lorsque la personne est prête à comprendre les messages laissés apparaissent comme par magie… Tout simplement parce qu’ils n’étaient nullement cachés, ils étaient inaccessibles à une conscience limitée et accessibles à l’intelligence du cœur. Ne cherchez pas à déchiffrer les ouvrages alchimiques prématurément. Comprenez et travaillez sur ce qui vous est accessible dans le moment présent. Le reste deviendra clair au fil du temps, à mesure que votre coeur s’ouvrira. Que ces mots vous éveillent au vrai sens de la vie terrestre. Que vous puissiez enfin accepter l’Amour de votre Mère la Terre afin que le moment venu votre réceptacle alchimique soit prêt à être ensemencé par les énergies célestes. A ce moment là vous incarnerez votre Divin Soi. Gardez les pieds sur terre et la tête dans les étoiles. Tout ce qui est en haut est en bas, alors travaillez du bas vers le haut et vous vous « envolerez » un jour peut-être. Vous trouverez de nombreuses voutes sur le chemin de l’alchimiste, sachez que la géométrie de certaines formes et constructions ne sont pas ainsi par hasard… Nous ne construisons jamais par hasard… Les constructions issues de la connaissance des alchimistes répondent souvent au nombre d’or et favorisent l’accès au divin. Je vous souhaite le meilleur sur votre chemin. Nicolas Flamel (accompagné de Perrenelle, sa Femme)."

Par Aurélie Pech d’Arcadie.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article