Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Yann Leray

 

Réalisation d'Elixirs du règne végétal par la méthode dite de l'alcoolature

 

Spagyrie : Spao & Agiros, soit Solve et Coagula

 

Après avoir pris soin de récolter votre plante avec toute la considération qu’il lui dut et dans respect des cycles de la nature, vous allez pouvoir commencer votre travail au laboratoire.

 

1. Le solve

La première chose que vous devez faire est de séparer les différents composants de la plante, comme ce que fait la nature lorsqu’un corps est mort. Des gaz, des fluides et des solides vont apparaitre, tel un chaos primordial, qui précèdera la reconstruction.

Les alchimistes ont nommé cette première étape le solve.

Vous allez donc séparer les constituants de la plante en la faisant macérer dans un alcool particulier, l’esprit de vin.

 

Le bocal rempli au 2/3 au maximum sera fermé d’une façon étanche et mis à l’abri de la lumière pendant au moins 21 jours.

 

Vous allez filtrer le contenu de ce bocal, et obtenir d’un côté l’alcoolature colorée et odorante, et de l’autre un résidu : les fèces.

 

Dans l’alcoolature va se trouver le Soufre et le Mercure de la plante, soit l’esprit (alcool) et l’âme (huile essentielles), et dans le résidu le Sel après calcination.

2. La calcination et la lavation

Vous allez récupérer votre résidu et le calciner jusqu’à obtenir une cendre blanche.

La calcination nécessite une température élevée.

Elle peut être réalisée dans une vieille casserole sur un feu au gaz, aidée d’un couvercle, ou dans un four à haute température (beaucoup plus rapide).

Laissez refroidir le récipient, puis versez-y de l’eau distillée. Attention les cendres sont très légères et auront tendance à vouloir s’envoler, allez-y doucement.

A cette étape commence la lavation.

Attendez environ 20 minutes, et versez le liquide dans un entonnoir bouché avec du coton hydrophile.

 

Durant cette opération, seuls les sels solubles seront récupérés.

Filtrez une deuxième ou même une troisième fois la solution obtenue. Puis versez la dans un plat en pyrex, et mettez la à chauffer doucement (pas d’ébullition).

L’eau va s’évaporer doucement. Profitez-en, cela vous fera du bien après la calcination !

Durant un bref moment, alors que le Sel au fond du récipient est visible, mais pas encore complètement sec, vous pourriez voir apparaitre des formes qui vous rappelleront la plante. Ce phénomène est appelé palingénésie ! Véritable hologramme de la plante. Cela représente très bien la capacité du Sel de fixer.

 

3. Le coagula

Vous avez à présent d’un côté l’alcoolature qui est votre Souffre et votre Mercure et de l’autre le Sel. Reste à conjoindre nos principes : le coagula.

Moment solennel et merveilleux, car vous créez un nouvel être.

Dans le plat en pyrex refroidi où se trouve votre Sel, versez l’alcoolature et mélangez doucement.

 

!!! Plus aucun métal à partir de ce stade !!!

 

Laissez le mariage se faire, puis versez votre élixir dans un flacon teinté, fermez le hermétiquement et mettez le en couveuse durant au moins une semaine. C’est la couvaison de ce nouveau-né.

 

 

Par cette méthode, le Mercure et le Soufre ne sont pas purifiés, seul le Sel l'est...

Donc, ne jamais travailler avec des plantes toxiques !

Yann Leray

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pierre Stibia 09/06/2019 09:33

La méthode "allemande" n'a rien à voir avec celle-ci. La méthode Allemande utilise un menstrum hydro-alcoolique légèrement acidifié. La macération est distillée en partie, pour obtenir le Mercure, le résidu est concentré pour obtenir le Soufre, la plante est calcinée pour en extraire le Sel. Le tout est recombiné ensuite pour obtenir une teinture que l'on va distiller afin d'obtenir l'élixir. C'est autrement plus long que l'obtention d'un simple teinture associée au sel de la cendre ...

Christian MARRON 04/04/2019 14:19

ceci est la méthode dite "Allemande"

Pierre Stibia 09/06/2019 09:56

Non, la méthode "Allemande" est différente ! On fait une macération dans un menstrum hydro-alcoolique légèrement acidifié.
On distille une partie : le mercure. Le reste est concentré est constitue le Soufre.
On calcine la plante, on en tire le sel.
On combine Mercure, Soufre et Sel, on en fait un premier élixir que l'on va distiller pour obtenir la quinte-essence.

"ce qui est dit de l'OEuvre est complet".