Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Yann Leray

 

Plus j’avance sur ce chemin merveilleux de l’alchimie et de l’Hermétisme, plus je prends conscience combien l'alchimie est d’une part un Art extraordinaire, appelé à juste titre Grand Art par les anciens et d’une autre part, combien sa nature opérative est indispensable.
 

La voie interne, quête, à mon sens, majeure de l’alchimiste, ne peut que suivre la voie du laboratoire, car induite par celle-ci et non la précédant...

Ainsi, sans le passage préliminaire au laboratoire, l'Art Royal restera spéculatif pour l’immense majorité de ceux qui emprunteront ce chemin.
 

Il me semble illusoire de croire que l'on peut percevoir l'Œuvre de la Nature sans l'expérimenter au sein d'un ballon ou d'un creuset…

 

En effet, il peut paraitre plus simple (voir plus simpliste) de chercher en soi seul, une voie alchimique ou dite d’alchimie spirituelle et croire pouvoir y aboutir…

Il apparait ainsi qu’il est nécessaire de préciser qu’il ne faut pas confondre : voie alchimique, y compris l’Art Royal, et voie spirituelle, qui est une autre démarche et qui sera à minima sacerdotale et exclusive.

 

Certains voudront même vous faire croire à ce beau mirage, mais cela sera de nature lucrative ou encore pour avoir du pouvoir sur vous ! Il suffit de voir le nombre de vrais Adeptes dans ce monde, pour se rendre compte que cette voie est sans issue.
Voie peut-être intellectuellement satisfaisante un temps, mais contenant en son sein un danger, celui de voir son égo grossir en proportion des illusions de « croire savoir », principal obstacle à toutes avancées spirituelles.

 

Ainsi, il est bien inutile de se couvrir de décorations ou de s’habiller en blanc. Tant que l’on est de ce monde et que le corps de gloire restera un point sur l’horizon (horizon : ligne imaginaire qui recule au fur et à mesure que l’on avance), il nous restera du travail, avec détermination, espérance, foi et humilité.

Ce qui me semble important, voire essentiel au laboratoire, c’est que seule la Vérité peut prendre forme. Ainsi quand on croit avoir compris un élément de mère Nature, alors on passe à l’épreuve de l’expérimentation. Et si cela ne marche pas, alors la conclusion est sans appel : on s’est trompé ! Et on reprend le chemin de l’étude et de la réflexion. Et si par miracle, cela fonctionne, alors on répètera l’expérience pour s’assurer de sa fiabilité. On aura alors franchi une marche, une étape sur l’échelle de Jacob, tout en sachant que seul le chemin compte, car il n’est pas dans la capacité de la nature humaine, de percevoir en sa totalité le Grand Œuvre de la Nature.

 

Comme le disait Fulcanelli dans Les demeures philosophales :

" La science alchimique ne s'enseigne pas ; chacun doit l'apprendre par soi-même, non pas de manière spéculative, mais bien à l'aide d'un travail persévérant, en multipliant les essais et les tentatives, de façon à toujours soumettre les productions de la pensée au contrôle de l'expérience. Celui qui craint le labeur manuel, la chaleur des fourneaux, la poussière du charbon, le danger des réactions inconnues et l'insomnie des longues veilles, celui-là ne saura jamais rien ! "
 

Par ailleurs, l’adage Hermétique : « Lege, Lege, relege, ora, labora et invenies » (lis, lis, relis, pries, travailles et tu  trouveras) nous prévient là encore : sans labeur, point d’alchimie. Car, l’alchimie fait partie d’un Tout et ce Tout, appelé de nos jours Tradition Hermétique, contient aussi une part d’astrologie au sens large, c’est-à-dire l’étude de la cosmogonie hermétique, et une part de magie.

 

Ainsi, lire et relire, mais aussi prier, me paraissent des éléments indissociables du labeur au laboratoire.

Tout ceci, afin de soulever le voile d’Isis, voile des apparences et ainsi s’émerveiller de pouvoir contempler un tout petit bout du Grand Œuvre de la Nature. Puis, revenir parmi les siens et partager cet immense espoir !
 

Yann Leray 2020

 

 

Pour parfaire cet exposé, voici quelques éléments de dialectique :
 

- Alchimie : Art opératoire ayant pour but la pierre philosophale et comme tout art, il nous permet de nous émerveiller. Et c'est le Grand Art !....

 

- But de l'alchimiste : soulever le voile des apparences et percevoir le Grand Œuvre de la Nature.

 

- Art Royal : Connaissance du Grand Œuvre de la Nature, qui ne peut que se vivre et non s'intellectualiser. Principale expérience de l'intrication de l'alchimiste avec son labeur sur la matière.

 

- Voie spirituelle : voie essentiellement personnelle, qu’elle soit ésotérique ou exotérique, d'une élévation de la conscience de soi : Connais-toi toi-même et tu connaitras l'Univers et les Dieux...

 

- Sacerdotale et exclusive : Conditions d'implication de celui qui est à la quête du corps de gloire. Nul profane ne put accéder au saint des saints !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Joel Tétard 06/05/2020 10:07

En total accord avec toi Yann !

Ora ET Labora : les deux aspects indissociables de l'Alchimie.

Bien à toi.

Joël


PS : l'adage du Mutus Liber comporte 7 injonctions :
"lege, lege, lege, relege, ora, labora et invenies".

Ce nombre de 7 n'est pas fortuit ...

Yann Leray 06/05/2020 10:11

Oui Joël ! Tant de merveilles à percevoir... Tout est là pour celui qui sait ouvrir son coeur...

DENHEZ PHILIPPE 06/05/2020 10:06

merci yann,cela fait du bien
,je suis en totale accord avec toi,,propos plein de sagesse et d'humilité