Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Yann Leray

 

Tout est dans l'un et l'un dans le Tout !


Par cet adage hermétique, nous comprenons que nous sommes tous reliés aux mêmes principes de la création, magnifiquement représentés dans l’arbre de vie ou arbre des séphiroth (voir le lien).

Ainsi dans tout ce qui nous entoure nous pouvons y observer les 4 éléments (terre, eau, air et feu) et les 7 principes, ou étapes de la manifestation symbolisés par la Lune, Mercure, Vénus, Soleil, Mars, Jupiter et Saturne.


Les plantes généreuses parlent elles aussi ce langage et grâce à celles-ci nous pouvons élaborer des élixirs planétaires, c’est-à-dire que chaque élixir pourra correspondre à une signature particulière, afin de nous aider à nous réharmoniser là où nous sommes désaxés (maladie du mal à Dieu « mal à d i e » crée une ombre en notre principe de vie, générant chaos et souffrances).
Il est un merveilleux parcours que de réaliser les 7 élixirs planétaires et les prendre les uns après les autres, sur une période d’au moins un mois chacun et ce le jour planétaire correspondant.

 

Pour observer ces signatures, il est nécessaire de percevoir la plante dans son ensemble. C’est-à-dire dans ses formes, son développement, son entourage, et tout ce qui est la manifestation du vivant.
Sans oublier que le langage des oiseaux peut nous porter une aide précieuse pour les secrets cachés en son nom.


Les trois clés de la théorie des signatures :


Le Vivant :


Le vivant s’exprime au sein des trois règnes, chacun à son degré et avec ses qualités propres.

Le vivant est caractérisé par trois étapes ou alternances :

- L’apparition, l’inspire ou période de contraction, que l’on retrouve dans les graines et les racines, ce qui est dur, rétractée et qui peut être rapprochée de notre système nerveux (la pensée).

- L’expansion, la transition ou période intermédiaire, perceptible dans les tiges et feuilles, ce qui correspond à notre système rythmique comme les échanges respiratoires et cellulaires (cœur, émotions)

- La transmission, l’expire ou période d’éclosion qui précède sa disparition, bien visible dans les fleurs et les fruits, tout comme notre système métabolique (l’agir)


 

Les 4 éléments :


Les 4 éléments représentent les dynamiques du vivant qui ensemble, apportent l’équilibre.

 

La terre est la partie solide ou sur laquelle le corps s’appuie pour fonctionner.

Pour l’homme ce sont les os, les cartilages, le système nerveux et catabolique.
Les plantes ont des tiges ou des fruits ligneux, une texture froide et rigide, des formes en cloches, souvent retombantes, une odeur âcre, pénétrante, une saveur astringente, âpre, amère, comme chez les chénopodiacées (épinard, blette..) ou les plantes qui contiennent des alcaloïdes (bryone, belladone).

 

L’eau rassemble tous les liquides.

Pour l’homme c’est le sang, la lymphe et les liquides interstitiels (80 % de notre corps).

Les plantes ont des couleurs pastel, argentées, verdâtres, des formes rondes ou ondulées, une texture fraîche, une odeur fade et une saveur insipide ou acidulée ; comme chez toutes les plantes qui poussent au bord de l’eau (sureau, aulne, saule...).

 

L’air correspond aux échanges.

Pour l’homme c’est la respiration pulmonaire et cellulaire.

Les plantes ont des fleurs délicates, tendres, harmonieuses aux couleurs variées et douces, des formes rayonnantes, aérées, volubiles, des feuilles fines, évoquant des plumes d’oiseaux, une odeur agréable souvent légère, comme dans la grande famille des ombellifères (carotte sauvage, achillée).


Le feu est l’énergie de vie.

Pour l’homme c’est la digestion, sa fonction de reproduction, son métabolisme et son enthousiasme dans la vie.

Les plantes ont des couleurs chaudes, vives, une texture rêche, poilue, des feuilles ciselées, une odeur aromatique, comme par exemple l’ortie ou le millepertuis et les plantes aromatiques.


 

Les plantes et leurs correspondances planétaires :


Lune est l’intériorité, ce qui est en gestation.

Pour l’homme :

  • Physiologie : Fonctions digestives (estomac, intestins), reproductives. Les liquides, muqueuses, séreuses, les tissus adipeux, la vue (plus spécialement l’œil gauche).

  • Psychologie : Besoin de sécurité émotionnel, maternage, habitudes.

Les plantes lunaires ont les racines qui ont des formes de bulbe (ail, oignon), les feuilles, des formes arrondies, des couleurs délavées, et quand l’ensemble donne une impression de stagnation, de caché et lent à se développer, souvent relié à l’eau, à ce qui est en gestation au sein de la « Terre-mère ».

 

Mercure est l’échange et le mouvement.

Pour l’homme  :

  • Physiologie : Le système nerveux cérébro-spinal, la respiration, les poumons, les épaules, les bras et les mains, la motricité, les réflexes, la force nerveuse.

  • Psychologie : Vie de l’esprit, l’intellect, les facultés de discernement, la faculté d’établir des relations avec les autres.

Les plantes mercurielles sont de nature grimpantes (chèvrefeuille), rampantes (lierre terrestre), des manières de liane (lierre, tamier).


Vénus est l’expression des sentiments, de l’amour et du désir de vivre

Chez l’homme :

  • Physiologie : Le système de la sensualité et les organes reproducteurs féminin : les ovaires, les seins, l’appareil génito-urinaire, également la gorge, les reins, la circulation veineuse, le teint et la chevelure.

  • Psychologie : L’éveil des sentiments, le principe d’attraction. La douceur, l’harmonie et l’affection. Monde de l’art, du plaisir et de l’agrément.

Les plantes vénusiennes ont des fleurs délicates aux parfums subtils et complexes et la plus expressive d’entre elles est la rose ; elles donnent l’impression de s’offrir à la lumière (l’églantier, l’anémone, la pensée, le coquelicot...).

 

Soleil est la manifestation du soi.

Pour l’homme :

  • Physiologie : La vue (spécialement l’œil droit), la colonne vertébrale et le système nerveux central.

  • Psychologie : L’ego, l’individualité, la volonté

Les plantes solaires ont une tige bien érigée, une fleur au sommet qui est d’or et semble rayonner (tournesol, souci, millepertuis).

 

Mars est l’énergie d’action.

Pour l’homme :

  • Physiologie : La fonction musculaire-motrice et virile, la force physique, les organes sexuels externes, le système pileux, la bile. La tendance aux fièvres, les blessures, les brûlures, l’hypertension, la congestion cérébrale.

  • Psychologie : Le pouvoir d’initiative, l’impulsivité à agir, l’action, la force, l’agressivité et la capacité de mobiliser l’énergie. Il symbolise le feu des désirs et le dynamisme.

Les plantes martiales ont des épines, regarde dans toutes les directions, les abeilles la visitent pour butiner sont pollen abondant, elle traduit un élan vital et a des couleurs vives (ortie, asphodèle, bardane).

 

Jupiter est l’expansion.

Pour l’homme :

  • Physiologie : La circulation artérielle, les états congestifs, le nerf sciatique, le sang, la vésicule biliaire, les cuisses, les muscles, l’odorat, la goutte et pour une large part les douleurs rhumatismales.

  • Psychologie : L'énergie tournée aussi bien l’expansion que l’intégration. Il incarne l’exubérance, la générosité, le jugement, la sagesse, mais également l’équilibre, l’autorité, la stabilité, l’optimisme et la confiance. Processus pléthorique, la maturité épanouie, l’extraversion, l’épanouissement.

Les plantes jupitériennes sont généreuses et abondantes, les ombellifères, la sauge, les arbres fruitiers.

 

Saturne est l’intégration.

Pour l’homme :

  • Physiologie : La charpente osseuse, les articulations, la peau, les dents, l’ouïe et les troubles tournant à la chronicité.

  • Psychologie : L’inertie, du temps, de la cristallisation, de la pesanteur, de l’ordre rigide; de la stabilité, de la régularité absolue et de la précision. Il pousse au repliement sur soi, à la réserve, à l’économie des forces et à la froideur.

Les plantes saturniennes sont avec beaucoup de graines, avec des enveloppes sèches et dures ; elles ont des formes concentrées, repliées, dépouillées et sombres, des odeurs narcotiques, et s’expriment par le violet et le bleu nuit (campanule, vipérine, consoude, aconit).

 

Lien pour un herbier planétaire : Herbier planétaire

 

Yann Leray 2021
 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Michelle Petit 23/01/2021 20:41

Encore merci pour ce partage!

GOMET 10/01/2021 18:59

très intéressant