Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Yann Leray

Spagyrie et Alchimie

L'alchimie est une très vieille philosophie dont les premières traces apparaissent en occident dans l'Egypte ancienne, ce qui ne signifie pas qu'elle ne soit pas encore beaucoup plus ancienne. Ce vestige d'une civilisation disparue à trouvé de nombreuses applications et développements au cours de son histoire récente (je veux dire depuis l'Egypte ancienne). Le dénominateur commun à toutes ces formes reste la médecine. Médecine du corps, celle de l'âme, celle de la nature, des métaux &c… L'une des applications les plus récentes reste la médecine spagyrique créée par Paracelse au XVI° siècle. Médecine au sens simple pour la guérison des maladies et le rétablissement de la santé.

Cette médecine repose sur le principe alchimique qui lui a donné son nom : séparer (spao) et réunir (ageiro). l'opération consiste donc à séparer les différents principes constituants une matière première, (une plante par exemple) pour les purifier de diverses impuretés, pour ensuite réunir les principes et obtenir un puissant élixir. On parle également de Solve & Coagula (dissous et coagule).

Les principes et les procédés, tout comme la philosophie, sont alchimiques et pourtant les alchimistes modernes font souvent une distinction entre les deux disciplines. Je pense que d'une part la spagyrie est une science concrète qui n'a aucun intérêt à être étudiée sans une base expérimentale et qui demande des résultats palpables (en ce qui concerne la guérison des maladies en tout cas), et que d'autre part, ce n'est pas la méthode ou les moyens qui séparent peut-être l'alchimie de la spagyrie, mais le but. En effet, le si but de l'alchimie est une restauration globale de l'être (initiation, qui est un processus très personnel), celui de la spagyrie est plus humble : il vise à la restauration de l'équilibre du corps, par l'équilibre énergétique.

 

Tiré de : http://www.devenir-distillateur.com/

 

Spagyrie et Alchimie
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article